La Grange de Georgia O’Keeffe

Bryan Lecomte
3 min readJan 7, 2022

Je ne sais pas si cela s’écrit avec deux ee ou deux kk, et je m’en fous, j’ai entendu parler d’elle par des amis ou alors dans un bar une conversation de la table à côté, qui comme l’homme postillonnait dans mon assiette et mettait des miettes sur ma table, j’ai considéré comme étant un ami. C’est comme quand vous allez au parc d’attractions, faites le grand huit et on est cent là-dedans et tu dis, sympa j’ai vécu une expérience collective, alors que deux minutes après, tu te rencontres qu’une goutte de pipi est venue ternir ton caleçon. Expérience que j’ai partagée avec personne ou peut-être tous. J’ai remarqué ça en allant aux toilettes après. Il était beau ce caleçon, il l’est toujours.

J’ai donc le lendemain pris un café, froid parce qu’il fallait que j’écoute avant quelques histoires sur elle, elle m’a intéressé cette femme, dès les 20 Premières minutes j’ai appris qu’elle dormait sous sa voiture pour pouvoir se lever aux aurores et être seule sur les montagnes du Nouveau-Mexique. Peut-être aussi parce qu’il n’y a pas d’hôtel là-bas ou que personne ne lui a ouvert sa porte. Ou qu’ils sont tous morts. Quand bien même, elle a du chien. J’aime ça.

En entrant dans l’exposition, mon œil droit, me tourne entier face au mur de droite, j’ai fait fort sur la formulation je vous remercie, «

C’est ce que j’ai fiat à partir des lieux où j’ai vécu qui peut présenter un intérêt. Non le lieu où je suis née, ni celui que je vis» ok montre, moi,. Au total, je suis resté 2h dans l’exposition, 1h30 face à la même œuvre, « The Barns, Lake George, 1926 ». Elle était là immobile cette grange, face à moi, face à nous. Certains passaient devant sans même la voir, je la regardais et j’étais à un coup de baguette et ou jetez-moi des pierres précieuses et je rentre dedans. Je vis dedans. Un tour de passe passe. « Grange Sombre mais puissante. Verte mais productive. Grise mais au soleil. À vendre. » Elle se donnait à quelque chose. Je ne sais quoi mais elle avait une fonction autre que son fondement. Peut-être était-ce à nous justement de lui donner. Si j’y mets mon gros corps, que j’allume les lumières et que je fais tirer la cheminée à fond, elle ne sera plus pareille. Est-ce qu’avec une lumière ou un gros dedans, je serai là posé devant le tableau, je ne crois pas. Cette grange nous appartient à tous, on en fait ce que l’on veut, on imagine ce que l’on veut.

Sur les montagnes du Nouveau Mexique, j’ai envie de monter sur un bœuf et qu’il me raconte ses journées. Ça tournerait court, peut-être pas si court que ça finalement. Après tout il bouffe, il marche, il chasse une femme. Pas que c’est mon quotidien mais presque. En tout cas je ne serai pas gêné. Finalement, il aurait ma vie, il saurait s’adapter. Il serait comme tout le monde. On ne remarquera peut-être même pas que c’est un bœuf dans un corps d’homme.

Peut être même que c’est un bœuf qui dort dans cette maison.

Je vais aller marquer mon territoire à l’angle, on verra bien.

--

--

Bryan Lecomte

”Nous sommes les lieux où nous avons été. “ J.Harrison